Le Havre dans la bande dessinée
Monet, nomade de la lumière
De Salva Rubio et Efa 2017



Résumé de Monet, nomade de la lumière

Du Salon des Refusés au mouvement des Impressionnistes, de jeune peintre désargenté à grand bourgeois tutoyant les huiles, du mari à l'amant... la vie de Claude Monet fut pour le moins plurielle. Chef de file, à son coeur défendant, d'un mouvement qui bouleversa la vision de la peinture au XIXe siècle, l'homme n'est finalement resté fidèle qu'à une seule quête : celle de la lumière absolue, qui viendrait éclairer toute son oeuvre de sa perfection. Salva Rubio et Ricard Efa nous racontent aujourd'hui les aléas de cette recherche, dont Monet paya le prix autant qu'il l'encaissa, à travers un somptueux roman graphique.

Voir Le Havre dans 44 BD Voir 10 dessinateurs havrais

Le Havre dans la BD Monet, nomade de la lumière

Dans la BD "Monet, nomade de la lumière", on voit Claude Monet le 13 novembre 1872 à 7h35, installé à son chevalet dans une chambre de l'Hôtel de l'Amirauté, située sur l'actuel quai Southampton. La vue de l'ancien avant-port du Havre est idéale pour y peindre un tableau qui deviendra une référence. Il sera nommé "Impression, soleil levant" par le critique Louis Leroy lors de l'exposition de la société anonyme coopératives d'artiste le 15 avril 1874. Les peintres vont alors reprendre ce nom et lancer un mouvement artistique : l'Impressionnisme.



Ce tableau fait parti d'un groupe de trois œuvres peintes depuis l'entrée du port du Havre : "Soleil levant" et le nocturne "Le port du Havre, effet de nuit". Le concept de répétition des toiles est une obsession chez Monet, comme une course pour saisir la lumière.
A la page 10 de la BD, Claude Monet est à l'oeuvre à Sainte-Adresse, au pied de la falaise située ici :

Localisation du lieu de la BD à Sainte-Adresse


Partagez votre avis !

Partager sur facebook

Visites guidées pour les bdphiles

Découvrez gratuitement, en toute autonomie et à votre rythme les lieux qui ont inspiré les dessinateurs.

© Le Havre Regards 2020