Les personnalités du Havre qui ont écrit l'histoire
Jules Durand 1880-1926

Biographie de Jules Durand

Né en 1880 au Havre et mort en 1926 à l'asile de Sotteville-lès-Rouen, Jules Durand était un syndicaliste français victime en 1910 d'une erreur judiciaire.

En 1910, alors secrétaire du syndicat des charbonniers, Jules Durand est sur le port du Havre l'un des animateurs d’une grève illimitée contre l’extension du machinisme et la vie chère pendant laquelle Louis Dongé, chef d'équipe non-gréviste trouve la mort. Le 11 septembre 1910, Jules Durand est arrêté à son domicile par les forces de l'ordre et inculpé "d'incitation et complicité de meurtre sur la personne de Louis Dongé". Incarcéré à la maison d'arrêt du Havre, Jules Durand est accusé d'être le responsable moral de l'assassinat car il aurait prononcé lors d'un rassemblement que Louis Dongé serait supprimé. Jules Durand sera condamné à mort alors qu'en réalité, la victime a été tuée lors d'une rixe entre ivrognes.

L'affaire Jules Durand, qualifiée de "L'affaire Dreyfus du monde du travail" mobilisera fortement l'opinion publique, appuyée entre autres par Anatole France, Jean Jaurès et 200 parlementaires qui signent une pétition en faveur d'une grâce présidentielle. La peine de Jules Durand sera commuée en sept années de réclusion. Il sera ensuite gracié partiellement, libéré en février 1911 et enfin innocenté en 1918.

Brisé par cette affaire, Jules Durand meurt en février 1926 dans un asile psychiatrique de Sotteville-lès-Rouen. Son nom est donné à un boulevard du Havre en 1956 et un buste à son effigie est érigé en 2018 quai Colbert au Havre, pour commémorer le centenaire de sa réhabilitation.


Plaque commémorative sur la façade du 51 quai de Saône, où vécut Jules Durand

Histoire du Havre Quiz des havrais connus Visites guidées gratuites

Visite virtuelle Boulevard Jules Durand
Un lieu en l'honneur de Jules Durand



Activez votre GPS pour afficher votre position et le temps de trajet qui vous sépare du lieu !
Comment activer mon GPS ?



Partagez votre avis !

Partager sur facebook
© Le Havre Regards 2018