La machine à remonter le temps
Le Havre Lycée Francois 1er

Adresse du Lycée Francois 1er
2 rue Jean-Paul Sartre 76600 Le Havre


Activez votre GPS pour afficher votre position et le temps de trajet qui vous sépare du Lycée Francois 1er !
Comment activer mon GPS ?

Les secrets du Lycée Francois 1er

Le Lycée François Ier accueille à ce jour plus de 1200 élèves de la seconde jusqu'aux classes préparatoires.

A partir de 1863, le collège de la rue de la Mailleraye devient trop petit suite à l'augmentation de la population havraise. Just Viel alors maire du Havre décide la construction du Lycée du Havre. La première rentrée scolaire se déroule le 22 septembre 1866 avec 300 élèves qui peuvent admirer sur l’aile nord plusieurs plusieurs symboles de l'histoire :
- l’abeille et l’aigle taillés dans la pierre du fronton du bâtiment et du portail (référence à Napoléon),
- la salamandre sur le portail (référence à François Ier)
- l’ancre de marine sur la grille (port du Havre).



En 1914, le Lycée devient un hôpital militaire. Après la Première Guerre mondiale, un monument aux morts y est érigé en souvenir des élèves morts pour la France.

En 1939, l’aile sud devient le siège de la Kommandantur du Havre, jusqu’à sa destruction en 1940 puis devient la mairie provisoire du Havre ainsi que le lieu de distribution de la soupe populaire. Les cours sont toujours dispensés, avec quelques interruptions pour descendre dans les caves lors des alertes, jusqu'au 12 septembre 1944, date de libération de la ville.

Après la Libération, le Lycée accueillera le Lycée de jeunes filles du Havre, celui-ci ayant été détruit par les bombardements. En 1963, le Lycée du Havre prend le nom de Lycée François Ier. En 1964, la nouvelle chapelle du Lycée est inaugurée. Une verrière est ajoutée à l’aile sud en 2003. Depuis 2010, l’aile nord et l’actuel CDI sont rénovés. Un nouveau CDI est aussi créé.

On compte parmi ses anciens enseignants les plus célèbres Jean-Paul Sartre et Raymond Aron. Plusieurs personnalités ont été scolarisés au Lycée François Ier comme Othon Friesz, Georges Braque, Armand Salacrou, Raymond Queneau et Christine Lagarde. Laurent Ruquier aura quand à lui été surveillant.

Partagez votre avis !

Partager sur facebook
© Le Havre Regards 2018